Se déplacer

La Poïpoïgrotte
La Galerie de Le Manoir - Grigny
5 photos

La Galerie de Le Manoir - Grigny

5 photos

La Poïpoïgrotte La Poïpoïgrotte La Poïpoïgrotte La Poïpoïgrotte La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte 2013

Veduta confie au collectif d’artistes et architectes « Bruit duFrigo », l’interprétation du Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. À quoi peut bien ressembler un espace destiné à la Création Permanente en 2013 ? Partant de l’esprit qui anime Filliou, le Collectif propose la Poïpoïgrotte. Après tout c’est bien dans une grotte que l’art a commencé il y a quelques dizaines de milliers d’années.

« La Poïpoïgrotte s’inspire du Poïpoïdrome de Robert Filliou et de Joachim Pfeufer. Cette installation architecturale se veut un espace participatif de création permanente. Nous avons choisi d’explorer l’idée de la grotte, du premier abri naturel, de la première habitation des hommes. Les grottes peuvent être considérées comme les premiers lieux de création permanente ; elles sont le premier habitat de l’Homme et son premier lieu d’expression artistique et de représentation du monde. L’idée de la grotte est un point de départ à partir duquel un récit pourra se construire. Elle véhicule un imaginaire simple à s’approprier : on va jouer aux premiers hommes, aux premiers artistes, et vivre une expérience originelle, primitive...

Une des clés de réussite est de donner à vivre, au-delà de l’aventure humaine et artistique, une expérience spatiale singulière et marquante. Pour résumer, contribuer à une oeuvre collective dans une forme insolite et évocatrice. L’objectif est d’offrir aux participants une grotte dont les parois vierges sont à orner ; c’est un atelier. Chacun pourra intervenir librement sur les parois, du sol au plafond, au moyen de techniques simples, accessibles et immédiates tel que l’écriture et le dessin. D’autres techniques plus élaborées pourront aussi être employées comme le collage, le pochoir, la gravure... C’est à vous de jouer ! Quelques pistes sont proposées afin de stimuler et de guider les participants : écrire ou dessiner le souvenir d’une expérience d’habitation singulière, d’une expérience marquante de création, d’une émotion architecturale, artistique, dessiner son portrait... La grotte devient, au fur et à mesure qu’elle s’habite et qu’elle s’orne, un espace vivant, empreint du passage successif des occupants ». Bruit du Frigo

Le Manoir - Grigny


82 rue Pierre Sémard
69520, Grigny


Comment y aller
La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte 2013

Veduta confie au collectif d’artistes et architectes « Bruit duFrigo », l’interprétation du Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. À quoi peut bien ressembler un espace destiné à la Création Permanente en 2013 ? Partant de l’esprit qui anime Filliou, le Collectif propose la Poïpoïgrotte. Après tout c’est bien dans une grotte que l’art a commencé il y a quelques dizaines de milliers d’années.

« La Poïpoïgrotte s’inspire du Poïpoïdrome de Robert Filliou et de Joachim Pfeufer. Cette installation architecturale se veut un espace participatif de création permanente. Nous avons choisi d’explorer l’idée de la grotte, du premier abri naturel, de la première habitation des hommes. Les grottes peuvent être considérées comme les premiers lieux de création permanente ; elles sont le premier habitat de l’Homme et son premier lieu d’expression artistique et de représentation du monde. L’idée de la grotte est un point de départ à partir duquel un récit pourra se construire. Elle véhicule un imaginaire simple à s’approprier : on va jouer aux premiers hommes, aux premiers artistes, et vivre une expérience originelle, primitive...

Une des clés de réussite est de donner à vivre, au-delà de l’aventure humaine et artistique, une expérience spatiale singulière et marquante. Pour résumer, contribuer à une oeuvre collective dans une forme insolite et évocatrice. L’objectif est d’offrir aux participants une grotte dont les parois vierges sont à orner ; c’est un atelier. Chacun pourra intervenir librement sur les parois, du sol au plafond, au moyen de techniques simples, accessibles et immédiates tel que l’écriture et le dessin. D’autres techniques plus élaborées pourront aussi être employées comme le collage, le pochoir, la gravure... C’est à vous de jouer ! Quelques pistes sont proposées afin de stimuler et de guider les participants : écrire ou dessiner le souvenir d’une expérience d’habitation singulière, d’une expérience marquante de création, d’une émotion architecturale, artistique, dessiner son portrait... La grotte devient, au fur et à mesure qu’elle s’habite et qu’elle s’orne, un espace vivant, empreint du passage successif des occupants ». Bruit du Frigo

Le Manoir - Grigny


82 rue Pierre Sémard
69520, Grigny


Comment y aller
La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte 2013

Veduta confie au collectif d’artistes et architectes « Bruit duFrigo », l’interprétation du Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. À quoi peut bien ressembler un espace destiné à la Création Permanente en 2013 ? Partant de l’esprit qui anime Filliou, le Collectif propose la Poïpoïgrotte. Après tout c’est bien dans une grotte que l’art a commencé il y a quelques dizaines de milliers d’années.

« La Poïpoïgrotte s’inspire du Poïpoïdrome de Robert Filliou et de Joachim Pfeufer. Cette installation architecturale se veut un espace participatif de création permanente. Nous avons choisi d’explorer l’idée de la grotte, du premier abri naturel, de la première habitation des hommes. Les grottes peuvent être considérées comme les premiers lieux de création permanente ; elles sont le premier habitat de l’Homme et son premier lieu d’expression artistique et de représentation du monde. L’idée de la grotte est un point de départ à partir duquel un récit pourra se construire. Elle véhicule un imaginaire simple à s’approprier : on va jouer aux premiers hommes, aux premiers artistes, et vivre une expérience originelle, primitive...

Une des clés de réussite est de donner à vivre, au-delà de l’aventure humaine et artistique, une expérience spatiale singulière et marquante. Pour résumer, contribuer à une oeuvre collective dans une forme insolite et évocatrice. L’objectif est d’offrir aux participants une grotte dont les parois vierges sont à orner ; c’est un atelier. Chacun pourra intervenir librement sur les parois, du sol au plafond, au moyen de techniques simples, accessibles et immédiates tel que l’écriture et le dessin. D’autres techniques plus élaborées pourront aussi être employées comme le collage, le pochoir, la gravure... C’est à vous de jouer ! Quelques pistes sont proposées afin de stimuler et de guider les participants : écrire ou dessiner le souvenir d’une expérience d’habitation singulière, d’une expérience marquante de création, d’une émotion architecturale, artistique, dessiner son portrait... La grotte devient, au fur et à mesure qu’elle s’habite et qu’elle s’orne, un espace vivant, empreint du passage successif des occupants ». Bruit du Frigo

Le Manoir - Grigny


82 rue Pierre Sémard
69520, Grigny


Comment y aller
La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte 2013

Veduta confie au collectif d’artistes et architectes « Bruit duFrigo », l’interprétation du Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. À quoi peut bien ressembler un espace destiné à la Création Permanente en 2013 ? Partant de l’esprit qui anime Filliou, le Collectif propose la Poïpoïgrotte. Après tout c’est bien dans une grotte que l’art a commencé il y a quelques dizaines de milliers d’années.

« La Poïpoïgrotte s’inspire du Poïpoïdrome de Robert Filliou et de Joachim Pfeufer. Cette installation architecturale se veut un espace participatif de création permanente. Nous avons choisi d’explorer l’idée de la grotte, du premier abri naturel, de la première habitation des hommes. Les grottes peuvent être considérées comme les premiers lieux de création permanente ; elles sont le premier habitat de l’Homme et son premier lieu d’expression artistique et de représentation du monde. L’idée de la grotte est un point de départ à partir duquel un récit pourra se construire. Elle véhicule un imaginaire simple à s’approprier : on va jouer aux premiers hommes, aux premiers artistes, et vivre une expérience originelle, primitive...

Une des clés de réussite est de donner à vivre, au-delà de l’aventure humaine et artistique, une expérience spatiale singulière et marquante. Pour résumer, contribuer à une oeuvre collective dans une forme insolite et évocatrice. L’objectif est d’offrir aux participants une grotte dont les parois vierges sont à orner ; c’est un atelier. Chacun pourra intervenir librement sur les parois, du sol au plafond, au moyen de techniques simples, accessibles et immédiates tel que l’écriture et le dessin. D’autres techniques plus élaborées pourront aussi être employées comme le collage, le pochoir, la gravure... C’est à vous de jouer ! Quelques pistes sont proposées afin de stimuler et de guider les participants : écrire ou dessiner le souvenir d’une expérience d’habitation singulière, d’une expérience marquante de création, d’une émotion architecturale, artistique, dessiner son portrait... La grotte devient, au fur et à mesure qu’elle s’habite et qu’elle s’orne, un espace vivant, empreint du passage successif des occupants ». Bruit du Frigo

Le Manoir - Grigny


82 rue Pierre Sémard
69520, Grigny


Comment y aller
La Poïpoïgrotte
La Poïpoïgrotte 2013

Veduta confie au collectif d’artistes et architectes « Bruit duFrigo », l’interprétation du Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. À quoi peut bien ressembler un espace destiné à la Création Permanente en 2013 ? Partant de l’esprit qui anime Filliou, le Collectif propose la Poïpoïgrotte. Après tout c’est bien dans une grotte que l’art a commencé il y a quelques dizaines de milliers d’années.

« La Poïpoïgrotte s’inspire du Poïpoïdrome de Robert Filliou et de Joachim Pfeufer. Cette installation architecturale se veut un espace participatif de création permanente. Nous avons choisi d’explorer l’idée de la grotte, du premier abri naturel, de la première habitation des hommes. Les grottes peuvent être considérées comme les premiers lieux de création permanente ; elles sont le premier habitat de l’Homme et son premier lieu d’expression artistique et de représentation du monde. L’idée de la grotte est un point de départ à partir duquel un récit pourra se construire. Elle véhicule un imaginaire simple à s’approprier : on va jouer aux premiers hommes, aux premiers artistes, et vivre une expérience originelle, primitive...

Une des clés de réussite est de donner à vivre, au-delà de l’aventure humaine et artistique, une expérience spatiale singulière et marquante. Pour résumer, contribuer à une oeuvre collective dans une forme insolite et évocatrice. L’objectif est d’offrir aux participants une grotte dont les parois vierges sont à orner ; c’est un atelier. Chacun pourra intervenir librement sur les parois, du sol au plafond, au moyen de techniques simples, accessibles et immédiates tel que l’écriture et le dessin. D’autres techniques plus élaborées pourront aussi être employées comme le collage, le pochoir, la gravure... C’est à vous de jouer ! Quelques pistes sont proposées afin de stimuler et de guider les participants : écrire ou dessiner le souvenir d’une expérience d’habitation singulière, d’une expérience marquante de création, d’une émotion architecturale, artistique, dessiner son portrait... La grotte devient, au fur et à mesure qu’elle s’habite et qu’elle s’orne, un espace vivant, empreint du passage successif des occupants ». Bruit du Frigo

Le Manoir - Grigny


82 rue Pierre Sémard
69520, Grigny


Comment y aller