Se déplacer

Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
La Galerie de Hôtel de Ville de Grigny
5 photos

La Galerie de Hôtel de Ville de Grigny

5 photos

Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit 2013

L’oeuvre de Dan Colen est une oeuvre narrative qui met en relation pour la première fois une action, ou performance, et une sculpture « traditionnelle ». La vidéo-performance, visible à l’Hôtel de Ville de Grigny, avec les dessins préparatoires, raconte l’histoire de la sculpture, c’est-à-dire ce qui s’est passé, elle en est le scénario. La sculpture, exposée à la Sucrière, est le résultat ou la conclusion de cette course effrénée à travers la ville de Grigny. Le sens de cette performance est celui de la course à la célébrité, quiest prête à faire traverser les murs, et à s’épuiser elle-même de sa propre frénésie. Les personnages sont liés à l’imagerie populaire américaine, symbole de la société du spectacle. C’est également le symbole, négatif, de cette compétitivité qui gagne peu à peu toutes les sociétés. Les personnages de la vidéo, bien vivants et agités, contrebalancent la perfection immobile de la sculpture réalisée dans la pure tradition de la statuaire pop et hyperréaliste. Le public de la Biennale, pour saisir l’oeuvre dans son entier, devra faire l’aller-retour entre Grigny et Lyon pour voir les deux faces d’une même réalité : la nôtre.

Hôtel de Ville de Grigny


3 avenue Jean Estragnat
69520, Grigny


Comment y aller
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit 2013

L’oeuvre de Dan Colen est une oeuvre narrative qui met en relation pour la première fois une action, ou performance, et une sculpture « traditionnelle ». La vidéo-performance, visible à l’Hôtel de Ville de Grigny, avec les dessins préparatoires, raconte l’histoire de la sculpture, c’est-à-dire ce qui s’est passé, elle en est le scénario. La sculpture, exposée à la Sucrière, est le résultat ou la conclusion de cette course effrénée à travers la ville de Grigny. Le sens de cette performance est celui de la course à la célébrité, quiest prête à faire traverser les murs, et à s’épuiser elle-même de sa propre frénésie. Les personnages sont liés à l’imagerie populaire américaine, symbole de la société du spectacle. C’est également le symbole, négatif, de cette compétitivité qui gagne peu à peu toutes les sociétés. Les personnages de la vidéo, bien vivants et agités, contrebalancent la perfection immobile de la sculpture réalisée dans la pure tradition de la statuaire pop et hyperréaliste. Le public de la Biennale, pour saisir l’oeuvre dans son entier, devra faire l’aller-retour entre Grigny et Lyon pour voir les deux faces d’une même réalité : la nôtre.

Hôtel de Ville de Grigny


3 avenue Jean Estragnat
69520, Grigny


Comment y aller
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit 2013

L’oeuvre de Dan Colen est une oeuvre narrative qui met en relation pour la première fois une action, ou performance, et une sculpture « traditionnelle ». La vidéo-performance, visible à l’Hôtel de Ville de Grigny, avec les dessins préparatoires, raconte l’histoire de la sculpture, c’est-à-dire ce qui s’est passé, elle en est le scénario. La sculpture, exposée à la Sucrière, est le résultat ou la conclusion de cette course effrénée à travers la ville de Grigny. Le sens de cette performance est celui de la course à la célébrité, quiest prête à faire traverser les murs, et à s’épuiser elle-même de sa propre frénésie. Les personnages sont liés à l’imagerie populaire américaine, symbole de la société du spectacle. C’est également le symbole, négatif, de cette compétitivité qui gagne peu à peu toutes les sociétés. Les personnages de la vidéo, bien vivants et agités, contrebalancent la perfection immobile de la sculpture réalisée dans la pure tradition de la statuaire pop et hyperréaliste. Le public de la Biennale, pour saisir l’oeuvre dans son entier, devra faire l’aller-retour entre Grigny et Lyon pour voir les deux faces d’une même réalité : la nôtre.

Hôtel de Ville de Grigny


3 avenue Jean Estragnat
69520, Grigny


Comment y aller
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit 2013

L’oeuvre de Dan Colen est une oeuvre narrative qui met en relation pour la première fois une action, ou performance, et une sculpture « traditionnelle ». La vidéo-performance, visible à l’Hôtel de Ville de Grigny, avec les dessins préparatoires, raconte l’histoire de la sculpture, c’est-à-dire ce qui s’est passé, elle en est le scénario. La sculpture, exposée à la Sucrière, est le résultat ou la conclusion de cette course effrénée à travers la ville de Grigny. Le sens de cette performance est celui de la course à la célébrité, quiest prête à faire traverser les murs, et à s’épuiser elle-même de sa propre frénésie. Les personnages sont liés à l’imagerie populaire américaine, symbole de la société du spectacle. C’est également le symbole, négatif, de cette compétitivité qui gagne peu à peu toutes les sociétés. Les personnages de la vidéo, bien vivants et agités, contrebalancent la perfection immobile de la sculpture réalisée dans la pure tradition de la statuaire pop et hyperréaliste. Le public de la Biennale, pour saisir l’oeuvre dans son entier, devra faire l’aller-retour entre Grigny et Lyon pour voir les deux faces d’une même réalité : la nôtre.

Hôtel de Ville de Grigny


3 avenue Jean Estragnat
69520, Grigny


Comment y aller
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit
Courir avec Vil Coyote et Roger Rabbit 2013

L’oeuvre de Dan Colen est une oeuvre narrative qui met en relation pour la première fois une action, ou performance, et une sculpture « traditionnelle ». La vidéo-performance, visible à l’Hôtel de Ville de Grigny, avec les dessins préparatoires, raconte l’histoire de la sculpture, c’est-à-dire ce qui s’est passé, elle en est le scénario. La sculpture, exposée à la Sucrière, est le résultat ou la conclusion de cette course effrénée à travers la ville de Grigny. Le sens de cette performance est celui de la course à la célébrité, quiest prête à faire traverser les murs, et à s’épuiser elle-même de sa propre frénésie. Les personnages sont liés à l’imagerie populaire américaine, symbole de la société du spectacle. C’est également le symbole, négatif, de cette compétitivité qui gagne peu à peu toutes les sociétés. Les personnages de la vidéo, bien vivants et agités, contrebalancent la perfection immobile de la sculpture réalisée dans la pure tradition de la statuaire pop et hyperréaliste. Le public de la Biennale, pour saisir l’oeuvre dans son entier, devra faire l’aller-retour entre Grigny et Lyon pour voir les deux faces d’une même réalité : la nôtre.

Hôtel de Ville de Grigny


3 avenue Jean Estragnat
69520, Grigny


Comment y aller