Yang Zhen Zhong

 Long Live the Great Union
Galerie de Yang Zhen Zhong
3 photos et 1 vidéo

Galerie de Yang Zhen Zhong

3 photos et 1 vidéo

Long Live the Great Union Long Live the Great Union Long Live the Great Union picto play Long Live the Great Union
 Long Live the Great Union
Long Live the Great Union 2013

C’est l’histoire d’une perspective, celle de la place Tien Anmen reconstituée en 3D. Elle est visible sous tous les angles possibles, y compris le meilleur : celui des touristes que nous sommes tous un jour ou l’autre. L’oeuvre de Yang Zhen Zhong est une satire à la fois discrète et féroce envers l’unité supposée de la Chine contemporaine et le prix à payer pour la maintenir. Un pas de côté, et les tanks sont contraints de s’arrêter ; un pas de l’autre côté, et l’union des neuf parties de l’oeuvre se brise irrémédiablement :c’est donc avec la médiation d’une perspective linéaire unique que tient l’unité de la Cité impériale. L’artiste fait ici allégeance à la Renaissance italienne qui inventa, de Giotto à Alberti, cette perspective, pour déconstruire l’idéologie unificatrice et ordonnée du monde. Le titre de son oeuvre est repris du slogan « Longue vie à la République populaire de Chine, longue vie à la grande union des peuples du Monde ».

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
 Long Live the Great Union
Long Live the Great Union 2013

C’est l’histoire d’une perspective, celle de la place Tien Anmen reconstituée en 3D. Elle est visible sous tous les angles possibles, y compris le meilleur : celui des touristes que nous sommes tous un jour ou l’autre. L’oeuvre de Yang Zhen Zhong est une satire à la fois discrète et féroce envers l’unité supposée de la Chine contemporaine et le prix à payer pour la maintenir. Un pas de côté, et les tanks sont contraints de s’arrêter ; un pas de l’autre côté, et l’union des neuf parties de l’oeuvre se brise irrémédiablement :c’est donc avec la médiation d’une perspective linéaire unique que tient l’unité de la Cité impériale. L’artiste fait ici allégeance à la Renaissance italienne qui inventa, de Giotto à Alberti, cette perspective, pour déconstruire l’idéologie unificatrice et ordonnée du monde. Le titre de son oeuvre est repris du slogan « Longue vie à la République populaire de Chine, longue vie à la grande union des peuples du Monde ».

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
 Long Live the Great Union
Long Live the Great Union 2013

C’est l’histoire d’une perspective, celle de la place Tien Anmen reconstituée en 3D. Elle est visible sous tous les angles possibles, y compris le meilleur : celui des touristes que nous sommes tous un jour ou l’autre. L’oeuvre de Yang Zhen Zhong est une satire à la fois discrète et féroce envers l’unité supposée de la Chine contemporaine et le prix à payer pour la maintenir. Un pas de côté, et les tanks sont contraints de s’arrêter ; un pas de l’autre côté, et l’union des neuf parties de l’oeuvre se brise irrémédiablement :c’est donc avec la médiation d’une perspective linéaire unique que tient l’unité de la Cité impériale. L’artiste fait ici allégeance à la Renaissance italienne qui inventa, de Giotto à Alberti, cette perspective, pour déconstruire l’idéologie unificatrice et ordonnée du monde. Le titre de son oeuvre est repris du slogan « Longue vie à la République populaire de Chine, longue vie à la grande union des peuples du Monde ».

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Long Live the Great Union 2013

C’est l’histoire d’une perspective, celle de la place Tien Anmen reconstituée en 3D. Elle est visible sous tous les angles possibles, y compris le meilleur : celui des touristes que nous sommes tous un jour ou l’autre. L’oeuvre de Yang Zhen Zhong est une satire à la fois discrète et féroce envers l’unité supposée de la Chine contemporaine et le prix à payer pour la maintenir. Un pas de côté, et les tanks sont contraints de s’arrêter ; un pas de l’autre côté, et l’union des neuf parties de l’oeuvre se brise irrémédiablement :c’est donc avec la médiation d’une perspective linéaire unique que tient l’unité de la Cité impériale. L’artiste fait ici allégeance à la Renaissance italienne qui inventa, de Giotto à Alberti, cette perspective, pour déconstruire l’idéologie unificatrice et ordonnée du monde. Le titre de son oeuvre est repris du slogan « Longue vie à la République populaire de Chine, longue vie à la grande union des peuples du Monde ».

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller