Sumakshi Singh

Backstage : Onscreen
Galerie de Sumakshi Singh
2 photos et 1 vidéo

Galerie de Sumakshi Singh

2 photos et 1 vidéo

Backstage : Onscreen Backstage : Onscreen picto play Backstage : Onscreen
Backstage : Onscreen
Backstage : Onscreen 2012

Du vrai au faux, du virtuel au réel, de la 3D à la planéité : Sumakshi Singh utilise le vocabulaire plastique du cinéma d’animation (le dessin, le décor, la ligne), de l’architecture (la maquette) et de la vidéo. Peut-on habiter une représentation ? C’est la question que nous pose l’artiste en jouant avec la réalité augmentée. Une réalité qu’elle déforme de manière volontairement enfantine, pour mieux l’investir et provoquer un grand écart entre ce qui est vécu et ce qui est perçu. Singh ajoute des espaces et des objets fictifs à l’espace réel jusqu’à ce que celui-ci – visible d’un point de vue clairement indiqué – soit complètement oblitéré. Un pas en arrière, et le réel reprend le dessus : les objets se fragmentent de nouveau, créant d’étranges formes bidimensionnelles.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Backstage : Onscreen
Backstage : Onscreen 2012

Du vrai au faux, du virtuel au réel, de la 3D à la planéité : Sumakshi Singh utilise le vocabulaire plastique du cinéma d’animation (le dessin, le décor, la ligne), de l’architecture (la maquette) et de la vidéo. Peut-on habiter une représentation ? C’est la question que nous pose l’artiste en jouant avec la réalité augmentée. Une réalité qu’elle déforme de manière volontairement enfantine, pour mieux l’investir et provoquer un grand écart entre ce qui est vécu et ce qui est perçu. Singh ajoute des espaces et des objets fictifs à l’espace réel jusqu’à ce que celui-ci – visible d’un point de vue clairement indiqué – soit complètement oblitéré. Un pas en arrière, et le réel reprend le dessus : les objets se fragmentent de nouveau, créant d’étranges formes bidimensionnelles.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Backstage : Onscreen 2012

Du vrai au faux, du virtuel au réel, de la 3D à la planéité : Sumakshi Singh utilise le vocabulaire plastique du cinéma d’animation (le dessin, le décor, la ligne), de l’architecture (la maquette) et de la vidéo. Peut-on habiter une représentation ? C’est la question que nous pose l’artiste en jouant avec la réalité augmentée. Une réalité qu’elle déforme de manière volontairement enfantine, pour mieux l’investir et provoquer un grand écart entre ce qui est vécu et ce qui est perçu. Singh ajoute des espaces et des objets fictifs à l’espace réel jusqu’à ce que celui-ci – visible d’un point de vue clairement indiqué – soit complètement oblitéré. Un pas en arrière, et le réel reprend le dessus : les objets se fragmentent de nouveau, créant d’étranges formes bidimensionnelles.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller