Jason Dodge

The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung
Galerie de Jason Dodge
3 photos et 1 vidéo

Galerie de Jason Dodge

3 photos et 1 vidéo

The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung picto play The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung 2013

Des coussins sont éparpillés au sol. De formes et de couleurs différentes, ces coussins n’ont servi qu’à une seule personne : Jason Dodge a effet demandé à plusieurs personnes – le maire d’une petite ville, des médecins, des enfants… – de dormir avec ces coussins pendant une poignée de nuits. En limitant son geste artistique à une trace éphémère et fragile, Jason Dodge déploie un récit sur l’absence, celle de quelques objets qui en portent la trace, et qui racontent en creux une expérience de mémoire avant tout invisible. En se plaçant aux marges du récit, l’artiste nous propose de laisser place à notre émotion et d’imaginer une histoire indéfinissable, aux relations ténues et pourtant bien réelles. Y a-t-il plus que le language pour capter les traces de nos rêves ?

Le Musée d'art contemporain


81 Quai Charles de Gaulle
69006, Lyon


Comment y aller
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung 2013

Des coussins sont éparpillés au sol. De formes et de couleurs différentes, ces coussins n’ont servi qu’à une seule personne : Jason Dodge a effet demandé à plusieurs personnes – le maire d’une petite ville, des médecins, des enfants… – de dormir avec ces coussins pendant une poignée de nuits. En limitant son geste artistique à une trace éphémère et fragile, Jason Dodge déploie un récit sur l’absence, celle de quelques objets qui en portent la trace, et qui racontent en creux une expérience de mémoire avant tout invisible. En se plaçant aux marges du récit, l’artiste nous propose de laisser place à notre émotion et d’imaginer une histoire indéfinissable, aux relations ténues et pourtant bien réelles. Y a-t-il plus que le language pour capter les traces de nos rêves ?

Le Musée d'art contemporain


81 Quai Charles de Gaulle
69006, Lyon


Comment y aller
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung 2013

Des coussins sont éparpillés au sol. De formes et de couleurs différentes, ces coussins n’ont servi qu’à une seule personne : Jason Dodge a effet demandé à plusieurs personnes – le maire d’une petite ville, des médecins, des enfants… – de dormir avec ces coussins pendant une poignée de nuits. En limitant son geste artistique à une trace éphémère et fragile, Jason Dodge déploie un récit sur l’absence, celle de quelques objets qui en portent la trace, et qui racontent en creux une expérience de mémoire avant tout invisible. En se plaçant aux marges du récit, l’artiste nous propose de laisser place à notre émotion et d’imaginer une histoire indéfinissable, aux relations ténues et pourtant bien réelles. Y a-t-il plus que le language pour capter les traces de nos rêves ?

Le Musée d'art contemporain


81 Quai Charles de Gaulle
69006, Lyon


Comment y aller
The children are sleeping ; The doctors are sleeping Dr. med. Jürgen W. Bauer Dr. med. Axel Jung 2013

Des coussins sont éparpillés au sol. De formes et de couleurs différentes, ces coussins n’ont servi qu’à une seule personne : Jason Dodge a effet demandé à plusieurs personnes – le maire d’une petite ville, des médecins, des enfants… – de dormir avec ces coussins pendant une poignée de nuits. En limitant son geste artistique à une trace éphémère et fragile, Jason Dodge déploie un récit sur l’absence, celle de quelques objets qui en portent la trace, et qui racontent en creux une expérience de mémoire avant tout invisible. En se plaçant aux marges du récit, l’artiste nous propose de laisser place à notre émotion et d’imaginer une histoire indéfinissable, aux relations ténues et pourtant bien réelles. Y a-t-il plus que le language pour capter les traces de nos rêves ?

Le Musée d'art contemporain


81 Quai Charles de Gaulle
69006, Lyon


Comment y aller