Gabriela Friðriksdottir

Crepusculum
Galerie de Gabriela Fridriksdottir
5 photos et 1 vidéo

Galerie de Gabriela Fridriksdottir

5 photos et 1 vidéo

Crepusculum Crepusculum Crepusculum Crepusculum Crepusculum picto play Crepusculum
Crepusculum
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Crepusculum
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Crepusculum
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Crepusculum
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Crepusculum
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Crepusculum 2011

Gabríela Friðriksdóttir s’intéresse au crépuscule, ce moment particulier où l’obscurité s’infiltre dans la lumière. Ici, l’artiste crée un environnement mélancolique dont les éléments soigneusement agencés – vidéo, sculpture, dessin, texte ou peinture – créent des cosmologies fictives inspirées du folklore islandais et des grandes mythologies nordiques. Des poèmes, de fragiles bouteilles en verre soufflé, un environnement sonore conçu avec Valdimar Jóhannsson et une structure à la fois protectrice et délicate écrivent un récit qui donne priorité à l’émotion et aux forces irrationnelles qui régissent notre existence.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller