Fabrice Hyber

Prototype de paradis
Galerie de Fabrice Hyber
5 photos et 1 vidéo

Galerie de Fabrice Hyber

5 photos et 1 vidéo

Prototype de paradis Prototype de paradis Prototype de paradis Prototype de paradis Prototype de paradis picto play Prototype de paradis
Prototype de paradis
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Prototype de paradis
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Prototype de paradis
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Prototype de paradis
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Prototype de paradis
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Prototype de paradis

Fabrice Hyber utilise le temps de la Biennale pour écrire l’autobiographie de son oeuvre. En procédant par accumulation, hybridation et prolifération, Hyber opère de constants glissements entre les formes du dessin, de la peinture, de la sculpture, de l’installation et de la vidéo, mais plus encore entre le domaine de la science et celui de l’art. Chacune de ses oeuvres est une étape évolutive d’un travail au long cours qui se répand à la manière d’un virus ou d’un réseau de pensée – travail établissant des liens entre des domaines inattendus qui, à leur tour, donnent lieu à d’autres investigations. Deux story-boards introduisent une salle de jeu où se trouvent les POF (Prototypes d’Objets en Fonctionnement) et les petits hommes verts d’Hyber, envahisseurs gloutons qui subsistent dans l’esprit de chacun.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller