Erró

God bless Bagdad
Galerie d'Erro
2 photos

Galerie d'Erro

2 photos

God bless Bagdad God bless Bagdad
God bless Bagdad
God bless Bagdad 2003 -2005

Erró n’a de cesse d’interroger notre monde et le trop plein d’images qu’il génère. Ses peintures et collages sont une synthèse de l’Histoire. Au cours d’un voyage au Cambodge en 1993, Erró accumule archives, rencontres et documents consacrés aux exactions commises par les Khmers rouges. Il en tire une oeuvre qui va du témoignage de la peinture d’histoire au maelström de la bande dessinée. Intitulée For Pol Pot (Tuol Sleng S-21), elle tire son nom d’un ancien lycée français transformé par le régime du dictateur en centre de détention et de torture. L’oeuvre recompose et recycle des éléments du langage visuel qui s’interpénètrent et saturent l’espace, révélant ainsi une critique politique à la fois troublante et salutaire. En contrepoint de cette toile, Erró expose God Bless Bagdad (Que Dieu bénisse Bagdad), réalisée 12ans plus tard, et dont le titre fait écho au tristement célèbre « God bless America » lancé par George W. Bush au moment du déclenchement de la guerre contre l’Irak.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center et du Reykjavik Art Museum - Erró Collection

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
God bless Bagdad
God bless Bagdad 2003 -2005

Erró n’a de cesse d’interroger notre monde et le trop plein d’images qu’il génère. Ses peintures et collages sont une synthèse de l’Histoire. Au cours d’un voyage au Cambodge en 1993, Erró accumule archives, rencontres et documents consacrés aux exactions commises par les Khmers rouges. Il en tire une oeuvre qui va du témoignage de la peinture d’histoire au maelström de la bande dessinée. Intitulée For Pol Pot (Tuol Sleng S-21), elle tire son nom d’un ancien lycée français transformé par le régime du dictateur en centre de détention et de torture. L’oeuvre recompose et recycle des éléments du langage visuel qui s’interpénètrent et saturent l’espace, révélant ainsi une critique politique à la fois troublante et salutaire. En contrepoint de cette toile, Erró expose God Bless Bagdad (Que Dieu bénisse Bagdad), réalisée 12ans plus tard, et dont le titre fait écho au tristement célèbre « God bless America » lancé par George W. Bush au moment du déclenchement de la guerre contre l’Irak.

Avec le soutien de l’Icelandic art Center et du Reykjavik Art Museum - Erró Collection

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller