Aleksandra Domanovic

Untitled
Galerie d'Aleksandra Domanovic
3 photos

Galerie d'Aleksandra Domanovic

3 photos

Untitled Untitled Untitled
Untitled
Untitled 2013

Des feuilles de papier A4 imprimées sur leurs tranches, des images sur les côtés : Aleksandra Domanovic inverse le dispositif graphique classique (une surface plane sur laquelle sont imprimées des informations) pour placer ses images sur les faces instables de piles de papier. Le temps fait partie intégrante de ses oeuvres, non seulement parce qu’il faut une durée considérable pour les imprimer, mais aussi parce qu’elles sont des manifestations physiques du temps. De la durée d’un vidéo-clip ou d’une animation, l’artiste tire une hauteur de papier nécessaire : « 1 image par seconde » devient « 1 page par pile »…Chaque page est numérotée – et chaque page est un fragment de temps. Une image, une histoire ou un film deviennent ainsi de véritables sculptures temporelles et fragiles avec lesquelles l’artiste raconte les blessures de l’histoire – particulièrement celles qu’on guérit par le déni collectif ou les festivités fédératrices.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Untitled
Untitled 2013

Des feuilles de papier A4 imprimées sur leurs tranches, des images sur les côtés : Aleksandra Domanovic inverse le dispositif graphique classique (une surface plane sur laquelle sont imprimées des informations) pour placer ses images sur les faces instables de piles de papier. Le temps fait partie intégrante de ses oeuvres, non seulement parce qu’il faut une durée considérable pour les imprimer, mais aussi parce qu’elles sont des manifestations physiques du temps. De la durée d’un vidéo-clip ou d’une animation, l’artiste tire une hauteur de papier nécessaire : « 1 image par seconde » devient « 1 page par pile »…Chaque page est numérotée – et chaque page est un fragment de temps. Une image, une histoire ou un film deviennent ainsi de véritables sculptures temporelles et fragiles avec lesquelles l’artiste raconte les blessures de l’histoire – particulièrement celles qu’on guérit par le déni collectif ou les festivités fédératrices.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
Untitled
Untitled 2013

Des feuilles de papier A4 imprimées sur leurs tranches, des images sur les côtés : Aleksandra Domanovic inverse le dispositif graphique classique (une surface plane sur laquelle sont imprimées des informations) pour placer ses images sur les faces instables de piles de papier. Le temps fait partie intégrante de ses oeuvres, non seulement parce qu’il faut une durée considérable pour les imprimer, mais aussi parce qu’elles sont des manifestations physiques du temps. De la durée d’un vidéo-clip ou d’une animation, l’artiste tire une hauteur de papier nécessaire : « 1 image par seconde » devient « 1 page par pile »…Chaque page est numérotée – et chaque page est un fragment de temps. Une image, une histoire ou un film deviennent ainsi de véritables sculptures temporelles et fragiles avec lesquelles l’artiste raconte les blessures de l’histoire – particulièrement celles qu’on guérit par le déni collectif ou les festivités fédératrices.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller