aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii

 Explosant X
Galerie de aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii
3 photos

Galerie de aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii

3 photos

Explosant X Explosant X Explosant X
 Explosant X
Explosant X

Alice Lescanne et Sonia Derzypolski s’intéressent au langage, à son épuisement et à ses ressources. Invitées à la Biennale pour une performance, les deux artistes décident d’y installer le « décor » de leur oeuvre. Selon leurs propres termes, « dans son état premier, l’installation est hermétique et composée d’oeuvres formalistes dessinant un espace dans lequel il est difficile de se raconter des histoires (à moins d’avoir beaucoup d’imagination) ». La Biennale s’intéressant aux nouvelles formes narratives visuelles, les deux artistes déclarent donc que « cette installation est hors-sujet, voire ratée » et proposent de « l’améliorer » lors d’une performance interprétée par Serge Gaborieau et Violaine Phavorin le weekend des 19 et 20 octobre.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
 Explosant X
Explosant X

Alice Lescanne et Sonia Derzypolski s’intéressent au langage, à son épuisement et à ses ressources. Invitées à la Biennale pour une performance, les deux artistes décident d’y installer le « décor » de leur oeuvre. Selon leurs propres termes, « dans son état premier, l’installation est hermétique et composée d’oeuvres formalistes dessinant un espace dans lequel il est difficile de se raconter des histoires (à moins d’avoir beaucoup d’imagination) ». La Biennale s’intéressant aux nouvelles formes narratives visuelles, les deux artistes déclarent donc que « cette installation est hors-sujet, voire ratée » et proposent de « l’améliorer » lors d’une performance interprétée par Serge Gaborieau et Violaine Phavorin le weekend des 19 et 20 octobre.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller
 Explosant X
Explosant X

Alice Lescanne et Sonia Derzypolski s’intéressent au langage, à son épuisement et à ses ressources. Invitées à la Biennale pour une performance, les deux artistes décident d’y installer le « décor » de leur oeuvre. Selon leurs propres termes, « dans son état premier, l’installation est hermétique et composée d’oeuvres formalistes dessinant un espace dans lequel il est difficile de se raconter des histoires (à moins d’avoir beaucoup d’imagination) ». La Biennale s’intéressant aux nouvelles formes narratives visuelles, les deux artistes déclarent donc que « cette installation est hors-sujet, voire ratée » et proposent de « l’améliorer » lors d’une performance interprétée par Serge Gaborieau et Violaine Phavorin le weekend des 19 et 20 octobre.

La Sucrière


49 quai Rambaud
69002, Lyon


Comment y aller